Quelques erreurs à éviter lors d’un voyage en Islande

Certaines sont plus sérieuses que d’autres, alors ne soyez pas offensés, des choses listées ci-dessous. Des conseillers spécialistes de l’Islande ont listé les erreurs fréquentes à éviter lors d’un voyage en Islande, pour ne pas paraître trop ridicule. Cette liste vous fera certainement plus ou moins sourire, selon le cas.

Des erreurs à éviter en Islande : amener un parapluie ou acheter de l’eau en bouteille

Même s’il pleut fréquemment en Islande, les parapluies y sont inutiles car il y a tellement de vent que la pluie vous attaque de toutes les directions, et même d’en bas. En Islande, la pluie s’accompagne souvent du vent. Un parapluie est alors inutile dans ces occasions. Optez plutôt pour un imperméable. Acheter de l’eau en bouteille : comme déjà dit, l’eau d’Islande est l’une des plus propres et des plus pures du monde. Et l’eau qui se trouve dans les bouteilles est la même que celle qui s’écoule de votre robinet. Que vous pouvez obtenir gratuitement partout. Assurez-vous de faire couler l’eau froide quelques instants, l’eau chaude ayant le goût de soufre.

Venir en Islande en hiver pour y admirer le soleil de minuit ou venir en été pour voir les aurores boréales

C’est une des erreurs à éviter en Islande. Le soleil de minuit est un phénomène qui se produit uniquement l’été. Les hivers islandais sont plutôt sombres. Les aurores boréales requièrent de l’obscurité. On peut les voir alors que de fin août à début avril. Prendre une lampe de poche pour un voyage en camping en été : comme mentionné précédemment, il n’y a pas d’obscurité en été, entre mai et mi-août, vous n’avez alors pas besoin de lampe. Autre erreur à éviter : prendre des photos d’aurores boréales avec le flash.

“Ecrire” votre nom avec de la mousse

La mousse qui recouvre une bonne partie du paysage islandais est à la fois jolie, douce et épaisse. Elle est aussi très fragile et prend des décennies, voire des siècles, pour se régénérer. Il y a plusieurs années, des gens ont déraciné de la mousse pour “écrire” leur nom sur la pente d’une colline non loin de Reykjavík. Le paysage est à ce jour toujours endommagé. Si vous êtes pris à endommager le patrimoine naturel islandais, vous serez passible d’amende. Prenez garde aussi, en marchant sur la mousse, à bien surélever vos pieds de pas en pas, afin de ne pas l’abîmer.